Je t'aime mais

 

 

 

Le concert...

 

Elle dit: "Il faut décacheter l'enveloppe pour montrer la lettre, l'être qui se cache à l'intérieur".

 

Ce 25 novembre est, outre cette désobligeante Ste Catherine et ses Catherinettes d’un âge qu’on imagine révolu, la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et c’est en ce jour que trafic d’airs a choisi de créer Je t’aime mais... afin d’inscrire ces paroles dans un moment où il ne semble pas vain de dire l’universel de ces chansons. Zazie, une femme de l'être, porte une parole intime de femme contemporaine sur l’amour et fait tomber les masques.

 

7 chanteuses de [trafic d’airs] ont décidé d’interpréter ces visions de l’amour et des hommes pour les femmes comme les illustre Zazie, chanteuse à texte s’il en est. Au fil d’une vingtaine de chansons douces, dures ou amères, elles prêtent leurs voix à ces mots si justes avec lesquels Zazie parle aux cœurs des hommes et des femmes d’aujourd’hui.

 

 

...les artistes, l’équipe

 

7 chanteuses solistes, choristes et percussionnistes : Anne-Laure Château, Emmanuelle Couteau, Soizic Herbouiller, Véronique Lusson, Adeline Pavageau, Margaux Poinsot et Maud Raffray

 

Arrangements et instruments : Aux claviers, percussions et machines : Ben Bridgen ; et aux guitares  Georges Fischer, les deux artistes complices de ce projet.

 

Régie son : Florence Leclerc.

Régie Lumière : Alexandre Gautreau

 

Direction artistique : Georges Fischer

 

 

Les chansons...

 

Chanson d'ami

Ça fait mal et ça fait rien

Fou de toi

Un point c'est toi

Made in love

Un petit peu amoureux

Slow

07 dec

Excuses-moi

Je, tu, ils

Ça

La preuve par trois

Toi le cow boy, moi l'indien

Une souris verte

Des rails

Toc, toc, toc

J'aime, j'aime pas

La dolce vita

Femmes téfales

Craque monsieur

Na     Zazie

Sucré salé

Aux armes citoyennes

nos partenaires, soutiens ou compagnons de route